Un avion sans elle de Michel Bussi

Publié le par Brouillard

Un avion sans elle de Michel Bussi

Un avion sans elle, Michel Bussi  Lyse-Rose ou Emilie? Quelle est l'identité de l'unique rescapé

  d'un crash d'avion, un bébé de trois mois?  Deux familles, l'une riche, l'autre pas, se  déchirent pour que leur soit reconnue la paternité de celle que les médias ont baptisée  Libellule.  Dix-  huit  ans plus tard, un détective privé prétend avoir découvert  le fin  mot de l'affaire, avant d'être assassiné, laissant derrière  lui un cahier contenant tous  les détails de son enquête.

 Du quartier parisien de la Butte-aux-Cailles jusqu'à Dieppe, du Val-de-Marne aux  pentes jurassiennes du mont Terrible, le lecteur est entraîné dans une course haletante  jusqu'à ce que les masques tombent. Hasards et coïncidences ne sont-ils que les  ricochets du destin? Ou bien quelqu'un, depuis le début, manipule-t-il tous les acteurs  de ce drame?

 

Un avion sans elle par Bussi 

coeur

La collègue qui me l'a prêté m'avait avertie qu'une fois commencé, je ne pourrais plus m'arrêter.

On ne se fie pas toujours assez aux recommandations qui nous sont faites. Elle a eu raison et surtout elle m'a transmis son mal, son addiction à l'écriture de l'auteur, à ses intrigues. Ce succès librairie, je m'en méfiais un peu, je dois l'avouer. N'ayant pas compris l'engouement de La vérité sur l'affaire Harry Québert de ..., J'ai eu peur d'éprouver une nouvelle déception. Ce ne fut pas le cas, c'est d'ailleurs plutôt à un engouement que je fais face comme je peux. Je fais mon possible pour me procurer des titres de l'auteur (en bibliothèque ou par ma collègue qui avouons-le est une plus grande fan, puisqu'elle achète les livres en librairie et me les passe ensuite). Merci beaucoup.

Addiction, engouement, suspense et une histoire originale, des personnages auxquels on s'identifie, une écriture à laquelle on adhère et voilà tous les ingrédienst réunis pour passer une lecture agréable, tendue aussi puisqu l'ontend vers la résolution de l'énigme et que pour y éccéder des morts et des obstacles ralentissent le dénouement. Le hasard faisait que je me rendais à Paris, lieu de l'intrigue quand j'ai commencé ce livre. Livre que j'ai lu en 4 jours, car je disposais de peu de temps libre pour faire avancer ma lecture au rythme soutenu qui aurait été le mien dans d'autres circonstances. Mais je ne pouvais pas me coucher sans lire un peu chaque soir, ce que je fis avec plus ou moins de lenteur de minuit à 1h du matin. 

L'intrigue est celle de la découverte d'un seul survivant lors du crash d'un avion : un bébé, une petite fille pour être exacte. Deux familles en revendique la filiation. Nous ne sommes pas à une époque où un test ADN peut résoudre le drame sous quelques jours. Non, nous sommes dans un cas de figure où la justice doit essqayer de trancher au mieux de l'enfant et des preuves ou éléments qui lui sont fournis. D'un côté, une famille très fortunée, del'autre une humble famille qui a essuyé beaucoup de déboires dans la vie. Deux avenirs distincts s'offrent à cette petite fille. Lors de ces dix-huit ans, la jeune femme reçoit le carnet d'investigation d'un détective Crédule Grand-Duc, celui sensé recenser tous les éléments permettant d'atteindre la vérité ou du moins toutes les pistes explorées, résumées par la plume un peu fantasque du détective. En dix-huit ans des hypothèses ont pu être formées, la science a fait des progrès, les protagonistes de l'affaire évoluent vers des rancoeurs tenaces ou baissent les armes allez savoir comment l'homme réagi face à une énigme qui déchire des familles. Parce que même si la justice a statué il y a des années, la vérité elle n'est toujours pas divulguée, n'a toujours pas fait jour aux différents partis, à la libellule qui doute de son identité et dons de son avenir. 

La résolution de l'énigme est rudement bien menée, le carnet du détective s'adresse directement au lecteur que nous sommes, sait pertinemment à quel moment nous nous languissons et nous sommes au bord de la frustration. Admirable mise en scène et quelle solution ! 

Publié dans Roman français

Commenter cet article