Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

David Vogel

Publié le par Brouillard

"Ne crains rien, mon enfant" extrait d'Anthologie de la poésie en hébreu moderne

Ne crains rien, mon enfant,
Ce ne sont que deux souris
Trottant de la table à la chaise.
Elles sont bien plus menues que toi
Et ne pourront te dévorer.

Ne crains rien, mon enfant,
Ce n'est que l'index mouillé de la pluie
tambourinant sur la vitre.
Nous ne lui ouvrirons pas.

Cache-toi au plus profond de moi
Moi qui suis ta mère.
Nous étendrons la sombre nuit sur nos têtes
Et nul ne saura nous trouver.

Traduction de L. Schechtman

Publié dans Poésie

Partager cet article

Repost 0

Meïr Wieseltier

Publié le par Brouillard

"Que dit un poète" extrait de l'Anthologie de la poésie en hébreu moderne

Que dit un poète
qui n'a plus de cigarettes
subitement lors d'une nuit pluvieuse
dans une ville nordique recouverte de suie?
Il allume et rallume son briquet,
la pluie cogne à la fenêtre, la suie repousse le brouillard :
que dit un poète
qui n'a plus de cigarettes,
une boîte en carton avec du papier argenté
absorbe-t-elle les étincelles de lumière?
A-t-il une couronne dans sa poche, pour aller chercher une machine
La plupart des machines sont vides, l'heure est tardive, les flaques d'eau de plus en plus nombreuses :
que dit un poète
dont le corps crie la nicotine
râle, un rat piégé
dans les mailles du service sanitaire,
sans rien dire il émiette ses derniers mégots
il les roule dans les morceaux d'un journal, et en attendant
il se voue à d'autres occupations de l'intelligence et du coeur.


Traduction d'E. Orner

Publié dans Poésie

Partager cet article

Repost 0

L'impitoyable lune de miel de Bill Plympton

Publié le par Brouillard




L'impitoyable lune de miel est un film d'animation de Bill Plympton connu pour être un dessinateur de BD.
Ce film est sorti en 1998.  Il dure 1h13.
Le titre original est I Married a Strange Person.
Il a reçu : le Grand Prix au Festival International du film d'animation d'Annecy en 1998, le Grand Prix au Festival de Los Angeles 1998,et a été nominé aux Annie Awards.

Synopsis :

Deux oiseaux décident de s'accoupler sur le toit de la maison de Grant et Kerry Boyer, un couple de jeunes maries. Ils envoient d'étranges radiations sur la partie inférieure du cerveau de Grant qui regardait la télévision. Un lobe apparaît sur sa nuque, qui lui donne le pouvoir de transformer ses désirs en réalité. Mais il s'avère que c'est le début de ses problèmes et non la fin. Grant devra faire preuve de beaucoup d'imagination pour échapper a l'appétit vorace de ceux qui veulent lui dérober son lobe pour des raisons peu avouables.


C'est un film pour un public averti, adulte puisque les désirs du personnage, ses fantasmes trouvent leur réalisation par ce pouvoir nouvellement acquis, mais qui est une plaie pour son mariage.
La réalisation, l'imagination de l'auteur sont grandioses! Il ne laisse pas indifférent car, bien que les traits soient parfois poussifs ils révèlent des relations justes qui existent notamment le rejet des beaux-parents face à leur gendre. Le travail artistique est époustouflant et l'histoire, simple au demeurant, nous accroche. Nous y trouvons de l'humour, noir parfois, une certaine acidité, une critique de la société, des rapports humains et de pouvoir où la violence est présente.
Il est difficile de décrire ses sentiments face à un tel film : regardez-le! Vous passerez un moment inoubliable devant un film original, hilarant, gore, sexy, acerbe, satirique, décapant...

Publié dans Ciné -music -peinture

Partager cet article

Repost 0

Viviane Moore

Publié le par Brouillard

Viviane Moore (1960-)



Viviane Moore est née en 1960 à Hong Kong d'un père architecte et d'une mère Maître-verrier. Elle devient photographe à 19 ans, puis journaliste free-lance avant de se consacrer à plein temps à l'écriture. Elle est l'auteur de nombreux romans noirs, médiévaux et contemporains. Passionnée par le Moyen-Âge, elle crée les aventures de Galeran de Lesneven dans la France du XIIe siècle, qui sont traduites en anglais. Elle est membre de la Société des Gens de Lettres et de la fameuse Crime Writers Association.

Elle a écrit :
- une trilogie celte,
- une trilogie japonaise,
- la série Galeran,
- la saga Tancrède le Normand,
- d'autres titres inclassables et
- des livres pour la jeunesse.

Partager cet article

Repost 0

Bleu sang de Viviane Moore

Publié le par Brouillard

 

En 1134, un incendie a ravagé la bonne ville de Chartres. Les auteurs - ou les causes du désastre- n'ont jamais été découverts. Mais dix ans plus tard, Galeran de Lesneven, jeune chevalier breton et fin lettré, soupçonne le criminel de hanter toujours les lieux du sinistre. Alors que des centaines d'ouvriers édifient la grande cathédrale à la gloire de Dieu, Galéran fait connaissance avec l'enfer dans les bas-fonds de la ville, où écorcheurs, prostituées et assassins se livrent une bataille sans merci.

Cette série, qui compte parmi les plus célèbres de la collection labyrinthes, nous invite à traverser le XIIè siècle aux côtés du valeureux chevaler Galeran de Lesneven. Dans ce troisième volet, on retrouve l'aventure et le suspense et une description éblouissante de l'âge d'or des bâtissuers de cathédrales.

Je n'ai pas lu les deux premiers volets de la série et ma lecture n'en a pas été perturbée. Après avoir lu La Cathédrale de la mer, j'ai touvé ce livre qui, à nouveau, me plongeait dans la construction d'un lieu de culte. Un mystère rôde autour de ces pierres où les ouvriers sont victimes d'accidents. Le roman débute par la mise à l'eau du cadavre d'un homme. Un homme et une femme transportent le corps pour s'en débarrasser et faire passer cela pour un accident. Ainsi deux énigmes sont à résoudre dans la ville : la mort de cet homme, joaillier de son état et les meurtres dont sont victimes les bâtisseurs de la cathédrale. Les deux sont-elles liées? Notre chevalier, de passage en ville pour voir un ami, va se plonger dans la résolution de ces mystères tout en tombant amoureux de la miresse de la ville, la belle Aussanne, jeune femme rousse. Cette dernière a-t-elle un lien quelconque avec les événements présents ou détient-elle des clés pour comprendre les causes du premier incendie qui a dévasté la villeet laissé un traumastisme auprès de la population?

Ce livre de 273 pages se terminent par un glossaire des termes moyen-âgeux employé par l'auteur. Certains diront que ces emplois sonnent faux tandis que moi j'y vois une meilleure immersion dans cette époque. De plus les recettes des plats mentionnés sont donnés en annexe. Alors après lecture, à vos fourneaux!!

Publié dans Roman policier

Partager cet article

Repost 0

La Cathédrale de la mer d'Ildefonso Falcones

Publié le par Brouillard



Ce livre est paru en 2008 et comptabilise 624 pages.

Fresque historique d une qualité rare,
La Cathédrale de la mer, véritable phénomène éditorial, est enfin publié en France.

Au cour de la Barcelone médiévale, de la Grande Peste à l'Inquisition, Arnau, jeune paysan, endure les pires tourments et humiliations pour devenir un homme libre. Son destin hors du commun en fera le héros de tout un peuple...
Au XIVe siècle, au rythme de la construction de l'église Santa María del Mar chef-d'oeuvre du gothique catalan édifié « pour le peuple et par le peuple » en un temps record (cinquante-sept ans) , le lecteur suit pas à pas le parcours semé d'embûches d'Arnau Estanyol pour conquérir sa liberté. Fils d'un paysan exilé à Barcelone, devenu membre des bastaixos une confrérie de porteurs de pierres chargée de convoyer leurs chargements jusqu'à la future cathédrale , puis vaillant soldat du roi, il fait fortune avec l'aide du juif Hasdai, dont il a sauvé les enfants. Le voilà riche cambiste, consul... et époux, bien malgré lui, de la pupille du roi. Malgré son statut et ses nombreuses responsabilités dans la cité catalane, il saura résister aux plus terribles machinations, à l'Inquisition, et n'aura de cesse de défendre les pauvres et les esclaves...
Ce roman foisonnant de personnages et de rencontres, de trahisons et d'histoires d'amour est un tourbillon. Acteur et témoin des grands maux de l'époque, son héros est tour à tour confronté aux conflits militaires, aux révoltes populaires, à la Grande Peste et aux hérésies. Par-delà l'intrigue menée de main de maître par Ildefonso Falcones, La Cathédrale de la mer est aussi un chant d'amour à une ville et à ses habitants, ainsi qu'un hymne à la fraternité.


Dès les premières pages, dans les douleurs de la naissance du personnage, s'établit en moi un parallèle avec Le Parfum. Nous sommes en présence d'un personnage dont nous comprenons que le destin va être exceptionnel et l'écriture nous immerge bien dans cette Barcelone médiévale. Mais ce sont-là les deux seuls liens que nous pouvons faire, car Arnau est un être attachant qui se fait des amis, qui surmonte les épreuves de la vie et se fait une place dans la société, il gravit les échelons sociaux. Il prend fait et cause pour ses semblables, il a du coeur et met tous les moyens en sa possession pour défendre les siens.
L'histoire est merveilleusement résumée dans cette quatrième de couverture, ensuite, c'est grâce au talent de l'auteur que le lecteur est touché si profondément par ce personnage et par cette époque. Ildefonso crée de l'empathie pour son personnage et fait de la cathédrale un autre personnage majeur du livre, un autre pilier de l'histoire. Les détails réalistes, documentés des conditions de vie des Barcelonnais nous transporte à cette époque et nous font oublier les 624 pages du roman. Une fois en main, il est difficile de le poser.

Publié dans Roman espagnol

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 > >>