Le goût des pépins de pomme de Katherina Hagena

Publié le par Brouillard

Le goût des pépins de pomme de Katherina Hagena

Roman traduit de l'allemand par Bernard Kreiss

Editions Anne Carrière, 2010

Titre original : Der geschmack von Apfelkernenchez Verlag Kiepenheuer & Witsch, 2008

 

 

À la mort de Bertha, ses trois filles, Inga, Harriet et Christa, et sa petite-fille, Iris, la narratrice, se retrouvent dans leur maison de famille, à Bootshaven, dans le nord de l'Allemagne, pour la lecture du testament. À sa grande surprise, Iris hérite de la maison et doit décider en quelques jours de ce qu'elle va en faire. Bibliothécaire à Fribourg, elle n'envisage pas, dans un premier temps, de la conserver. Mais, à mesure qu'elle redécouvre chaque pièce, chaque parcelle du merveilleux jardin qui l'entoure, ses souvenirs se réveillent, reconstituant l'histoire émouvante, parfois rocambolesque, mais essentiellement tragique, de trois générations de femmes.
Katharina Hagena nous livre ici un grand roman sur le thème du souvenir et de l'oubli.

J'ai lu récemment un article sur ce livre dans le journal gratuit Le métro.Il en recommandait la lecture, mais disait aussi que le début du récit n'était pas accrocheur comme d'autres livres qui se dévorent à vive allure. Et je dois avouer que c'est aussi mon sentiment. Ce fut tout de même une lecture plaisante, où mon intérêt pour cette famille s'est accru à la fin du récit, sur l'histoire d'amitié entre Rosemarie, Mira et la protagoniste Iris. 

C'est un roman qui parle d'une famille, de son quotidien et des sentiments amoureux de plusieurs générations de femmes. Par un cheminement entre souvenirs et témoignages, le passé est reconstruit, animé par l'analyse qu'Iris opère au contact des robes de ses tantes, des lieux et des retrouvailles. Certains secrets se lèvent d'autres demeurent, car toutes les pièces pour résoudre les énigmes ne sont plus en mesure de parler ou ne le souhaitent pas.

 

Publié dans Roman allemand

Commenter cet article