Zelda

Publié le par Brouillard

"le lourd silence"extrait d'Anthologie de la poésie en hébreu moderne

La mort emportera la splendide différence
Entre le feu et l'eau
Et la précipitera dans l'abîme.

Un silence lourd comme un taureau
Se vautrera sur les noms
Que donna l'homme aux oiseaux des cieux
Et aux bêtes des champs
Au firmament du soir
Aux distances immenses dans l'espace
Et aux choses cachées au regard.

Un silence lourd comme un taureau
Se vautrera sur tous les mots.
Et dure me sera la séparation
D'avec les noms des choses
Comme d'avec les choses elles-mêmes.

Connaisseur des mystères
Fais-moi comprendre ce que je dois demander au jour dernier.


Traduction de F. Kaufmann

Publié dans Poésie

Commenter cet article