William Cliff, une journée à la mer

Publié le par Brouillard

 

William Cliff, L'Etat Belge


Une journée à la mer

Ayant été voir si la mer
celle du Nord bougeait encor
je la vis en effet monter
d'une marée mouvementée
elle montait sur notre plage
si forte et si bellr que je
ne pus m'empêcher d'y plonger.
La vague en venant me portait
tel n'importe quel autre objet
sauf que je sentais son effet
sur ce mien corps lequel avait
grand-joie d'en sentir son effet.
J'étais seul dans ce flot magique
car les autres hommes n'osaient
entrer comme moi pour nager
à cause du froid de cette eau
mais moi plein de réjouissance
j'allais dans l'eau avec aisance
et du haut des dunes les hommes
regardaient cette joie que donne
au corps d'un autre de nager
dans la mouvance des marées...

 

Publié dans Poésie

Commenter cet article