Serge Bec

Publié le par Brouillard

"Je te laisserai mon amour" extrait de Poésie d'Oc au XXème siècle

(extrait)
...
Poète arlequin de mon pays abandonné
Aux livres de Marseille où brûle mon amour
Jaune rouge noir et couleurs étranges
Sur les places chaudes des enfants
Arlequin poète déchiré
Ensorcelé parmi les danses de la folie
Je disais les choses des hommes
Et mon visage prenait l'air des légendes
...

Publié dans Poésie

Commenter cet article

Marie Jeanne Verny 19/04/2012 20:05


Merci pour la place que vous faites à la littérature occitane. Avant d'aller plus loin dans ma découverte, je vous signale juste une erreur à propos de votre traduction de Serge Bec. L'original
occitan dit "Te laissere", et c'est un prétérit, forme très courante en occitan (comme en espagnol) et qu'on traduirait ici par un passé composé : je t'ai laissée, mon amour.

Brouillard 11/05/2012 18:01



La traduction n'est pas de mon cru, je le confesse ! Mais l'occitanie occupe une place particulière dans mon ^^. Merci pour votre commentaire.