Natan Zach

Publié le par Brouillard

"La larme" extrait de l'Anthologie de la poésie en hébreu moderne

La larme attend au pied du monument,
figée se tient la fillette devant la pierre,
l'homme qui fut soldat s'emmêle dans ses vers
tel Absalom, tel Laocoon. Inconsciente

s'avance la main pour effacer la tache d'encre
laissée par le papier journal. Le lendemain
migrent les vents vers un autre lieu où
les trouvent le météorologue et la mort

dans l'air chargé de moralité :
arcs de triomphe archéologiques
faits de matière fragile avec charge
d'explosif pour l'avenir, dispositif sans recul :

ceux qui moissonnent dans l'allégresse ou la dent aiguë
d'une charrue, pareillement s'y heurteront
comme à pierre de lapidation :
fruit dur de l'incapacité

et impuissance d'hommes et de femmes.

Traduction de Ch. Wardi

Publié dans Poésie

Commenter cet article