Max Rouquette

Publié le par Brouillard

"Le Crapaud" (Lo Sabaud), extrait de Poésie d'Oc au XXème siècle

Parce que ses yeux s'enchantent de la lune
claire dans le ciel obscur
un crapaud de l'été doucement nage
dans l'eau plane
pur miroir.

Plus haut que la plus haute branche
elle
qui glisse éternellement,
descend, et dans l'eau, un moment
danse pour lui en robe blanche.

Publié dans Poésie

Commenter cet article