Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates d'Ann Mary Shaffer

Publié le par Brouillard

Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates d'Ann Mary Shaffer

Traduit de l'anglais par Aline Azoulay-Pacvcon

Editeur : Nil, 2009

 

 

Janvier 1946. Londres se relève douloureusement des drames de la Seconde Guerre mondiale et Juliet, jeune écrivaine anglaise, est à la recherche du sujet de son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d'un inconnu, un natif de l'île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre son monde et celui de ses amis - un monde insoupçonné, délicieusement excentrique. Celui d'un club de lecture créé pendant la guerre pour échapper aux foudres d'une patrouille allemande un soir où, bravant le couvre-feu, ses membres venaient de déguster un cochon grillé (et une tourte aux épluchures de patates...) délices bien évidemment strictement prohibés par l'occupant. Jamais à court d'imagination, le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates déborde de charme, de drôlerie, de tendresse, d'humanité Juliet est conquise. Peu à peu, elle élargit sa correspondance avec plusieurs membres du Cercle et même d'autres habitants de Guernesey , découvrant l'histoire de l'île, les goûts (littéraires et autres) de chacun, l'impact de l'Occupation allemande sur leurs vies... Jusqu'au jour où elle comprend qu'elle tient avec le Cercle le sujet de son prochain roman. Alors elle répond à l'invitation chaleureuse de ses nouveaux amis et se rend à Guernesey. Ce qu'elle va trouver là-bas changera sa vie à jamais.

 

Voici un livre qui est vivement conseillé et qu'à mon tour je recommande. Cette correspondance est d'autant plus vivante et vivifiante qu'elle est polyphonique, traite de la guerre, de la vie sous l'occupation sur l'île de Guernesey. Nous sommes au lendemain de la guerre, les privations sont encore présentes, Juliet, écrivaine est le ciment de cette correspondance qui met en présence des habitants de Guernesey qu'elle découvre par des lettres, ainsi que son éditeur, la soeur de ce dernier qui n'est autre que sa meilleure amie et un mystérieux homme qui lui envoie des fleurs. La relation avec les habitants de Guernesey se tisse vite et avec force jusqu'à mener à la rencontre physique des protagonistes et à la découverte de l'île. Il y a de la poésie, de la générosité, de l'amitié et de la tristesse dans ces vies touchées et bouleversées par la guerre, mais il y a aussi beaucoup de force et des leçons à retenir pour affronter l'avenir le regard tourné vers cet horizon plus clair.

 

Challenge 2010

Publié dans Roman américain

Commenter cet article

noemie 17/05/2010 14:36


Coup de coeur aussi de mon côté. Accrochée en premier par le titre j'ai ensuite pris goût à l'histoire et enfin aux personnes et aux liens qui se tissent entre eux. Le genre épistolaire est bien
utilisé et je n'ai jamais eu envie de lâcher ce livre une fois commencé !


**Fleur** 09/05/2010 19:47


toujours pas lu... :(


Brouillard 10/05/2010 13:09



Autant pour Firmin, je n'ai pas compris l'engouement général, autant celui-ci vraiment j'ai adoré. Et cela m'a replongée dans les romans épistolaires que j'affectionne. Mon préféré
étant les Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos, mais j'aime aussi Les lettres persanes de Montesquieu.