La sorcière et le wombat de Carolyn Cushman

Publié le par Brouillard

La sorcière et le wombat de Carolyn Cushman
J'ai lu, 1998



Panique chez les fées : les humains ne croient plus en leur existence. Pour inverser cette regrettable tendance, Bois-Moussu, le troll qui dirige l'Administration, invente un cyber-jeu : le Monde de Grimm. Les joueurs croient entrer dans un parc d'attractions, façon Disneyland, mais sont en réalité téléportés au sein du Petit Peuple.

Urti la sorcière, flanquée de Bernie, son fidèle wombat, est chargée de veiller sur le premier groupe de visiteurs. Car le jeu n'est pas sans risques : attaque de lutins, grève du syndicat des ogres...

La vie n'est pas simple au royaume des fées ! Surtout quand l'humour se mêle à la fantasy…


Ce roman propose de nombreuses références littéraires aux contes et auteurs de fantasy comme Tolkien. Dans le monde de Grimm vivent des ogres, des elfes, des sorcières et de nombreuses espèces connues de notre enfance, dans un univers qui n'est pas si féérique que ça puisque l'organisation  de la vie et du travail est finalement assez proche de la nôtre. Le roman est d'ailleurs l'occasion d'une critique de notre société.

Toutefois, malgré tous ces éléments et des scènes cocasses qui prêtent à sourire, cette histoire n'était pas suffisamment enlevé pour moi. Le monde de Grimm est décrit avec précisions, il s'inspire grandement de notre monde, c'est d'ailleurs ce qui a attiré ma lecture au départ puisque le dépaysement n'est pas total. L'aventure n'est pas aussi extraordinaire que celle d'un conte de fée qui se présente comme tel. C'est ce qui en fait son originalité, mais à la longue on se lasse! Où est l'aventure celle que les gamins de l'extérieur vont vivre et celle qu'on aimerait lire? Elle arrive quasiment à la fin, mais pas pour longtemps hélàs! Les dernières pages reviennent vers le trivial, le quotidien trop vite. Une seconde on a le souffle coupé et la seconde d'après la sorcière parle au troll initiateur de l'aventure presque comme si de rien n'était. C'est déconcertant, abrupte!

En bref, au bout du compte j'ai été déçue. 

Publié dans Fantasy

Commenter cet article