L'Enchantement simple de Christian Bobin

Publié le par Brouillard

L'Enchantement simple de Christian Bobin

"Cette fraîcheur ressuscitée du lilas devant la fenêtre"

Il y a les livres, vous savez bien. Lecture stupéfiée, lecture hagarde. On avale les potions de l'encre, chaque jour un peu, pour faire tomber la fièvre, on l'aggrave en fait. Le désir d'une trêve, d'un sommeil semblable à celui des bêtes, aucune lecture ne l'exauce, jamais. On peut lire tous les livres, ou bien aucun. C'est égal. Lire : prier au désert.Laver son visage de l'ombre qui le mange. Les doigts jaunis du lecteur, son âme en poudre, toutes pages tournées. [...]

[...]

Arracher les pages des livres, une par une. Déchirer les livres comme une folle déchire son manteau, puis sa robe, puis sa peau, puis sa chair, puis ses os, puis la nuit dans ses os, regardant sous ses ongles si le mal n'y est pas, la noirceur, la terre, qui la ronge. Mais non, rien. Les feuillages de Pascal. Les cailloux de Montaigne. Ongles cassés de la lecture. Scories, déchets. Terre en vain agitée.

Publié dans Poésie

Commenter cet article

Clovis Simard 29/07/2012 18:50


Blog(fermaton.over-blog.com).No.17- THÉORÈME TOURNESOLS. -.L'enchantement