Janet Frame

Publié le par Brouillard

Janet Frame (1924-2004)

Janet Frame est une romancière néo-zelandaise que j'ai découvert lors de la diffusion du film de Jane Campion, Un ange à ma table.
Le destin poignant de cette femme glace les sangs et montre la persévérance et la force de cette dernière qui a connu l'horreur de l'internement suite à une tentative de suicide.
C'est une leçon de vie qui est donnée à voir. Celle-ci nous est connu grâce aux écrits de Janet, qui a trouvé dans les lettres une échappatoire. De lectrice elle est devenue auteure son tour et c'est ce qui la libéra tant physiquement que psychiquement de la froidure, brusquerie du monde, de l'incompréhension des médecins face à son cas. Elle aura connu 18 ans d'électrochocs, de cloisonnement, de tortures dites curatives.
Elle s'évade ensuite par les rencontres que la vie lui offre lors de ces voyages à travers le monde. Elle témoigne de son expérience dans ses récits dont l'humour et l'autodérision ne sont jamais absents. La beauté de sa prose renvoie une beauté du monde des petites choses parfois délaissées.


Un ange à ma table . 1. Ma terre, mon ile : autobiographie

Un ange à ma table . 2. Un été à Willowglen : autobiographie

Un ange à ma table . 3. Le messager : autobiographie



Oeuvres: 

Visages noyés, [
Faces in the water]. Roman traduit de l'anglais par S. [Solange] Lecomte, Paris, Editions du Seuil, 1963 ; Visages noyés, Payot et Rivages, Paris, 2004.
La Chambre close, Alinéa, Aix-en-Provence, 1986.
La Fille-bison, Editions Joëlle Losfeld, Paris, 2002.
Le Jardin aveugle, Payot et Rivages, Paris, 2004.
Le Lagon : et autres nouvelles, des Femmes-A. Fouque, Paris, 2006
Le Messager , Paris, J. Losfeld, 1996.
Les Hiboux pleurent vraiment, J. Losfeld, Paris, 1994.
Ma terre, mon île, autobiographie , Paris, J. Losfeld, 2000.
Parmi les buissons de matagouri, Autobiographie 2, Paris, Hommes et Groupes éditeurs, 1986
Poussière et lumière du jour : nouvelles, J. Losfeld, Paris, 1995.
Un Ange à ma table. 1, les Belles lettres, Paris, 1992.
Un été à Willowglen, Autobiographie, Paris, J. Losfeld, 1995.

Publié dans Ciné -music -peinture

Commenter cet article

Fleur 20/11/2009 18:36


j'ai lu visage noyé c'est très très bien mais pas drôle !