Aéromètre de Fahrenheit

Publié le par Brouillard

Aéromètre de Fahrenheit (exposition à la BU Sciences Toulouse III jusqu'au 28 février 2013)
Aréomètre de Fahrenheit

Cet appareil de mesure, inventé par le physicien allemand Daniel Gabriel Fahrenheit (1686-1736), permet de déterminer la densité relative d'un liquide par rapport à l'eau. Il est lesté par du mercure contenu dans l'ampoule inférieure. La tige porte un trait repère d’affleurement. On connaît (indication du constructeur), ou on mesure (balance) la masse de l'appareil, puis on le plonge dans le liquide de densité inconnue. On ajoute des masses marquées sur le plateau de l’instrument jusqu'à ce que le trait de repère soit contenu dans le plan de la surface libre du liquide. On obtient ainsi la masse d’un volume du liquide égal à celui de la partie immergée de l’instrument.

On recommence la même opération en remplaçant le liquide par de l'eau ; le trait d’affleurement est atteint pour une masse différente correspondant au même volume immergé. En calculant le rapport de la masse d’eau par la masse du liquide on obtient la densité du liquide par rapport à l’eau.

 

Petit clin d'oeil à mon article sur l'ouvrage de Ray Bradbury Fahrenheit 451.
Ma prochaine lecture, fait référence aussi à ce chef d'oeuvre classique dans le titre et le début de l'ouvrage : Fahrenheit 2010 d'Isabelle Desequelles. Ensuite c'est le récit du rachat d'une librairie par une multinationale et la description des nouvelles conditions de travail en fonction d'objectif qui ne distinguent plus les spécificités du livre, mais qui en font un objet de consommation comme un autre. Il s'agit d'un regard critique porté sur le monde des librairies et la descente aux enfers d'une passionnée de livres et de littérature.

Commenter cet article